Sécurité

Entretien du Gilet de Sauvetage (info SNSM)

Bien qu'il n'existe actuellement aucune réglementation en matière d'obligation de révision pour les gilets de sauvetage automatiques, il est de bon sens, mais il est aussi de la responsabilité du chef
de bord, de vérifier régulièrement que le matériel de sécurité embarqué soit en bon état de fonctionnement.
Aussi, les gilets doivent être vérifiés sommairement avant chaque sortie en mer et une inspection plus approfondie doit être réalisée au moins une fois par saison.

Certains fabricants recommandent qu'un personnel qualifié vérifie le gilet tous les ans ou tous les deux ans mais cette vérification peut très bien être réalisée par le plaisancier lui-même. Le coût d'une révision chez un professionnel est de l'ordre d'une vingtaine d'euros hors prix des pièces de rechange.

Voici les principaux points que le plaisancier peut vérifier lui-même:

  • Sans déplier l'enveloppe de protection du gilet:

- Que les sangles et les coutures de la protection extérieure ne présentent pas de signes d'usure.

- Que le cordon de déclenchement manuel est toujours accessible et visible.

- Que les témoins du système de déclenchement sont bien au vert.

  • Après avoir déplié l'enveloppe de protection :

- Que les témoins du système de déclenchement sont bien au vert,

- Que la cartouche de CO2 ne présente pas de signes de corrosion,

- Que le poids réel de la cartouche de CO2 est bien conforme à celui indiqué sur la capsule,

- En profiter pour gonfler le « poumon» grâce à l'embout buccal (de préférence avec une pompe pour ne pas y introduire d'humidité), et le laisser ainsi gonflé toute une nuit afin de vérifier qu'il ne comporte pas de fuite.

Après ces vérifications il est recommandé d'enregistrer les actions réalisées dans le journal de bord.

Les conseils des Sauveteurs en Mer:

- Comme les Sauveteurs en Mer, portez systématiquement le gilet de sauvetage, car 80 % des décès
consécutifs à une chute à la mer pourraient ainsi être évités,

- Si vous disposez de gilets à déclenchement automatique ayez toujours à bord un kit de rechange pour réarmer un gilet percuté et renseignez-vous préalablement sur leur fonctionnement soit auprès d'un professionnel soit auprès des stations SNSM pratiquant l'opération «Atelier du gilet de
sauvetage».

ERNEST CORNACCHIA  

voir également le lien suivant - guide pour l'achat de vêtements à flottabilité intégrée

Date de dernière mise à jour : 17/11/2014